Conscience

Comment transformer sa démotivation en motivation

Par Christophe Lengay , le 22 février 2022 , mis à jour le 22 février 2022
Se motiver

Dans la vie, nous avons besoin de motivation pour avancer et faire des choses tout simplement. Pourtant, nous pouvons parfois passer à côté de la vie en nous en empêchant nous même d’agir avec souvent les mêmes prétextes comme :

– C’est trop d’efforts, je suis fatigué.
– Ça ne vaut pas la peine finalement
– Bien sûr, un de ces jours…
– Oui, je sais que je devrais, mais…

Ces quelques phrases vous parlent un peu, non ?

Qu’est-ce que la Motivation ?

C’est la caractéristique psychologique qui incite un individu à agir en vue d’un but recherché, la raison de l’action.

C’est bien beau de savoir ce qu’est la motivation mais est-ce que cela aide ? Où la trouver ? Comment pouvons-nous être motivés ?

Tout d’abord, la motivation n’est pas une chose. Elle ne s’achète pas.

La motivation est un ensemble de stratégies ou de processus de pensée que nous mettons en œuvre pour nous-mêmes… Cela signifie qu’il est inutile de chercher quelqu’un pour nous motiver. En fait, il est impossible qu’une autre personne nous motive, nous seuls pouvons décider de ce qui est ou n’est pas motivant pour nous. Se responsabiliser est la première des choses à faire lorsque nous manquons de motivation. Mais alors, qu’est-ce qui nous pousse à nous sentir motivés ?

L’émotion au service de la motivation

Comment la motivation nous pousse-t-elle vers ce que nous voulons, ce dont nous avons besoin ou ce que nous croyons ? Quel est ce carburant ?

Les émotions sont le moteur de la motivation.

Dans émotion, il y a “motion” et savez-vous ce que cela veut dire ? Motion signifie impulsion, ce qui démarre une action. Et donc, même si l’émotion est “négative” ou “neutre”, elle peut servir de point de départ à la motivation. Les émotions sont notre énergie. Donc si une énergie négative nous assaille, lui imputer le manque de motivation  n’est pas totalement vrai. Elle détourne l’attention d’un objectif.

La caractéristique la plus pregnante d’une émotion positive nous donne souvent l’énergie nécessaire pour aller vers ce que nous voulons ou ce dont nous avons besoin, nous nous sentons en quelque sorte “portés” (motivés); Tandis que les émotions négatives nous mettent mal à l’aise, nous font souffrir et nous tentons (avec motivation) de nous éloigner de leur cause.

Eh oui ! Lorsque l’on est plutôt las avec l’envie de rien et que l’on reste au lit, il faut aussi de la motivation pour le faire même si l’on pense le contraire. Nous ne sommes tout simplement pas “productif”.

Procrastination
Il faut de la motivation pour tirer les draps, non ?

L’axe principal de la motivation

Que nous nous éloignions de la douleur et des conséquences ou que nous allions vers des sentiments agréables ou de bons résultats dans notre vie, les deux créent une énergie que nous mettons en mouvement pour agir. C’est cela la motivation.

Nous pouvons bien évidemment nous poser quelques questions pour identifier notre propre préférence en matière de motivation.

La source de la motivation, c’est l’histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein.

verre a moitié plein ou à moitié vide ?
Ce verre est a moitié plein ou à moitié vide ?

Je me lève le matin ;

1. Parce que j’ai envie de commencer la journée (verre à moitié plein)
2. Parce que je le dois (verre à moitié vide)

Je mange sainement ;

1. Parce que je veux être en bonne santé et vivre pleinement ma vie (verre à moitié plein)
2. Parce que si je ne le fais pas, je vais tomber malade ou peut-être mourir (verre à moitié vide)

Quand on me le demande, je rends service ;

1. Parce que j’aime me sentir utile à l’autre (verre à moitié plein)
2. Parce qu’il est impoli de ne pas le faire et que je ne veux contrarier personne (verre à moitié vide).

Je garde ma maison bien rangée ;

1. Parce que je l’aime comme ça (verre à moitié plein)
2. Parce que si je ne le fais pas, on pourra me critiquer (verre à moitié vide).

Je fais des choses ;

1. Parce que je peux (verre à moitié plein)
2. Parce que je dois le faire (verre à moitié vide)

A combien de “verre à moitié plein” ou de “verre à moitié vide” vous êtes-vous identifié ? La plupart des gens utilisent la motivation à une seule extrémité de l’axe, soit principalement positive, soit principalement à l’opposé. Et bien souvent les personnes qui souffrent d’un manque de motivation sont souvent celles qui fixent leur attention sur le verre à moitié vide car l’axe de leur motivation est mué par une énergie qu’elles ressentent comme “négative”.

Verre à moitié vide : Vous voulez vous éloigner des émotions négatives. Remarquez à quel point l’inconfort est réel et cela peut être carrément douloureux si vous n’agissez pas dans ce sens mais ! Vous pouvez les supporter pendant un certain temps, alors attendons un peu !

Verre à moitié plein : Vous vous dirigez vers l’activité, mais elle ne vous attire pas suffisamment pour que vous agissiez rapidement. Remarquez d’abord ce qui vous attire à elle, est-ce la facilité ? Est-ce pour cela que vous tardez à enclencher la première ? A l’abordage de la procrastination !

Maintenant que vous avez compris ce qui vous motivait, passons à la suite !

Si vous combinez vos émotions et votre énergie, vous aurez alors toute la capacité de faire sciemment et cela est très important d’identifier ce qui vous motive. Chaque action ou inaction sont muées par la motivation. La démotivation est si l’on y regarde de plus près, une motivation pour autre chose. Le problème qui peut se poser est lorsque les émotions dites “négatives” accaparent votre énergie et donc votre motivation à rester dedans.

Ok, merci de m’expliquer mais comment faire ?

Un exercice facile pour connaitre les raisons de votre motivation est d’identifier un aspect de votre vie pour lequel vous voulez être plus motivé. Une fois que vous l’avez défini, pensez au type de motivation (le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein). Et si c’est la verre à moitié vide qui est la source de votre motivation, acceptez-le ! Et vous verrez qu’en l’acceptant, vous n’utiliserez plus une partie de votre énergie à culpabiliser ou à avoir peur.

On garde le verre en main et on analyse ensemble !

Que votre motivation soit régie par des énergies négatives ou positives, finalement ce n’est pas ce qui compte, l’important est de bien se connaître et de laisser de coté le mental qui en attendant vous accapare l’énergie. Car si vous lisez cet article, que vous soyez plutôt optimiste ou fataliste, le résultat est le même, votre motivation vous appartient et elle est bien là !

Pour conclure cet article, félicitez-vous simplement d’avoir fait ou commencé l’activité, remarquez à quel point vous pouvez vous motiver à faire des actions qui sont importantes pour vous et peut importe le contenu du verre.

Et comme disait Alfred de Musset :

Mon verre n’est pas grand mais je bois dans mon verre.

Comment se remotiver

Christophe Lengay

Toujours en recherche de sens, je vous accompagne sur le site et partage avec vous mon expérience et mes découvertes. "Le but, c’est le chemin."

Laisser un commentaire