Au quotidien

Le feng shui à quoi ça sert ?

Par Elia Lutz , le 13 février 2022 , mis à jour le 16 février 2022
symbole feng shui et bagua

Art ancestral originaire de Chine, le feng shui qui veut littéralement dire le vent et l’eau est une discipline millénaire qui a essaimé partout dans le monde. Considéré en occident comme une pseudo-science, son but est d’harmoniser et de faire circuler le bon qi (prononcé chi) c’est à dire l’énergie dans un environnement donné (habitation, entreprise…) afin de favoriser le bien-être des occupants de ces lieux, leur prospérité et leur santé.

Basé sur les principes du taoïsme, un des trois piliers de la pensée chinoise avec le confucianisme et le bouddhisme, le feng shui est une philosophie née de l’observation empirique de la nature et de l’interdépendance des choses.

Quel est son principe ?

C’est donc dans le taoïsme que le feng shui prend sa source. Il est en quelque sorte sa déclinaison dans l’habitat. Son nom pour les adeptes de cet art millénaire proviendrait du fait que le qi dispersé par le vent serait arrêté par l’eau. Collectée par les anciens pour éviter sa dissipation, cette énergie est ensuite optimisée.

L’objectif d’un tel art est l’identification du qi et son amélioration. Une fois ces flux identifiés grâce au yin et au yang ainsi qu’au wu xing (5 éléments) et aux trigrammes du ba gua entre autres, son application peut commencer.

Quelle est son application ?

Pour celles et ceux qui ont pu s’intéresser de près ou de loin à cet art, vous l’aurez vite compris que le feng shui est bien plus complexe et profond que cette version édulcorée souvent proposée dans les magazines de déco et de bien-être.

Son origine très ancienne et ses principes relèvent d’un savoir empirique construit sur des millénaires. Toute sa beauté, son épaisseur et sa consistance sont puisées dans l’observation de la nature et de ses mouvements. C’est de ces éléments matérialisés par le vent et l’eau que cette énergie nourricière excessive ou au contraire stagnante va être par la suite équilibrée.

Le feng shui de nos jours

Aujourd’hui cet art intuitif basé sur la perception de la nature continue d’essaimer. En Asie, le feng shui est couramment utilisé pour la construction de bâtiments. Il y a des villes où des immeubles entiers sont construits sur ce principe ancestral. Les maîtres feng shui officient toujours et leur importance dans une ville comme Hong Kong n’est plus à démontrer. La tour de la Bank of China est un des exemples incontestés de la puissance et du crédit portés à cet art.

Toute la subtilité du feng shui ne s’accorde pas seulement sur l’emplacement de tel ou tel objet dans une pièce mais aussi sur la construction même d’un bâtiment et de l’espace sur lequel il se trouve. L’environnement a bien évidemment toute son importance.

Pouvant être contraignant du fait que chaque espace doit être organisé de manière à favoriser l’harmonie des flux. Le feng shui n’est pas une esthétique mais bel et bien des règles avec tout de même une liberté d’expression. Car comme dans chaque art, nos goûts personnels et notre culture viendront agrémenter cette recherche d’un cadre harmonieux.

pierre noire feng shui sur du sable
Une pierre noire avec une inscription Feng Shui.

Le feng shui et l’occident

C’est dans le milieu des années 80, que le feng shui fait son apparition d’abord aux Etats-Unis puis ensuite en Europe et plus tardivement en France. Deux courants évoluent côte à côte, un feng shui plus classique issu de tout un savoir ancestral et un feng shui à l’occidental.

Même si cette pratique n’a pas de fondement proprement scientifique, sa substance est puisée dans l’essence même de la vie. Le feng shui est considéré véritablement comme l’art de l’observation de la terre.

Le feng shui dans la pratique

Découvrez maintenant quelques pratiques qui rendront bien plus agréable votre lieu de vie. Sachant que bien évidemment si vous souhaitez bénéficier de tout l’éventail de cet art, rien de tel que de faire venir chez vous un maître feng shui. Il pourra ainsi grâce à l’étendu de son savoir et de ses “outils” identifier les bonnes des mauvaises énergies et maximiser leurs effets ou les réduire.

Vous pouvez en attendant déjà améliorer la circulation du qi dans certaines pièces de manière sommaire. Prenons par exemple la pièce où nous passons le plus clair de notre temps, la chambre à coucher. Comme vous pouvez l’imaginer, l’orientation de votre lit va avoir toute son importance dans la qualité de votre sommeil, de même que l’emplacement des meubles, des objets se trouvant dans cette pièce, des couleurs dominantes etc… L’idéal est d’éviter par exemple que votre lit se trouve entre la porte et la fenêtre. Éloignez les miroirs, les appareils électriques, les étagères au-dessus du lit et bien d’autres choses… Le but étant d’éliminer toutes sources qui pourraient venir perturber votre sérénité.

Voilà j’espère que cet article vous aura éclairé si cela devait être le cas sur une philosophie, un art et une discipline des plus fascinants.

Elia Lutz

Laisser un commentaire