Relationnel

Blessure de rejet : comment faire face ?

Par Julie Devallée , le 22 avril 2022
blessure de rejet

Blessure émotionnelle difficile à dépasser, la blessure de rejet concerne des individus qui se sentent repoussés, dénigrés et/ou méprisés. Cette sensation de mise à l’écart peut être ressentie dans le milieu professionnel, dans le cadre familial, dans la vie amoureuse et dans le cercle amical. Comment identifier ce mal-être et comment y faire face ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Qu’est-ce qu’une blessure de rejet ?

Cette blessure émotionnelle traduit un sentiment d’exclusion. L’individu concerné se sent repoussé et reste persuadé que sa présence n’est pas souhaitée par son entourage. Plus ou moins intense selon les personnes, cette sensation est perçue à différents degrés en fonction du contexte, de l’âge et du caractère de chacun. Quelle qu’en soit la cause, la blessure de rejet est très souvent refoulée. Dans ce cas, elle est inconsciente et encore plus toxique car l’individu n’est pas en mesure de la surmonter tant qu’il ne l’a pas identifiée. Lorsque c’est le cas, cette blessure émotionnelle ne doit pas être sous-estimée car elle représente bel et bien un obstacle au développement et à l’épanouissement personnels.

Quelles peuvent être les causes d’une blessure de rejet ?

Parfois, il faut remonter à l’enfance pour trouver l’origine d’une telle blessure émotionnelle. En effet, c’est bien avant l’âge adulte que l’on acquiert cette fameuse estime de soi indispensable pour grandir et s’épanouir en tant que personne. C’est aussi durant l’enfance que l’on découvre les relations sociales et la manière dont on peut être perçu par notre entourage. Certains individus n’ont qu’à remonter jusqu’à l’adolescence pour trouver la cause de ce mal-être permanent. Pour la plupart d’entre nous, toutes les blessures du passé ont été dépassées. Mais pour d’autres, leur impact a été plus important et la cicatrisation n’a pas été achevée. La blessure émotionnelle est alors refoulée et décuplée par :

  • Une forte sensibilité. Les personnes hypersensibles sont plus sujettes à ce sentiment de rejet.
  • Une sensation de rejet récurrente. Plus ce sentiment se répète, plus la blessure s’installe en profondeur et handicape l’individu.
  • La violence. Une personne violentée verra sa blessure de rejet décuplée.
  • Un lien d’affectivité avec la personne responsable du rejet. Pour l’individu concerné par une blessure de rejet, la souffrance est encore plus grande lorsqu’elle est générée par un proche.

Quels sont les principaux symptômes de la blessure de rejet ?

Dans sa vie sentimentale, amicale et professionnelle, une personne souffrant d’une blessure de rejet vit avec une peur constante d’être rejetée. Ainsi, elle ne peut avancer sereinement vers les buts qu’elle se fixe. En outre, elle manifestera ce mal-être par certains comportements parmi lesquels :

  • Une mauvaise estime de soi. L’individu pense ne pas être apprécié par son entourage. Il se remet en question constamment et doute de ses capacités.
  • Des relations freinées par une anticipation du rejet. Persuadé qu’elle va être repoussée, la personne en souffrance ne prendra aucun risque. Elle ne s’investira donc pas dans une relation et ne cherchera pas à créer de liens pour éviter à tout prix l’échec. Lors de ses échanges avec les autres, la personne se sentant rejetée sera comme transparente.
  • Une victimisation permanente. Lorsque l’on souffre d’une blessure de rejet, on a tendance à se sentir tout le temps attaqué.
  • De l’anxiété générée par une déstabilisation quasi instantanée lorsque les choses ne se passent pas comme prévu.
  • Une inquiétude permanente quant au risque de décevoir ou de perdre l’affection d’un proche.
  • Une impossibilité d’accepter que quelqu’un l’aime sincèrement.
  • Une tendance à saboter les relations naissantes pour anticiper ce fameux sentiment de rejet.
  • Un comportement paradoxal car l’individu évite de nouer des sentiments tout en recherchant pourtant une approbation et une reconnaissance permanentes.
  • La peur de révéler sa vraie personnalité. Les personnes souffrant d’une blessure de rejet ont tellement peur de ne pas plaire qu’elles font tout pour correspondre aux attentes des gens qu’elles côtoient.
  • Une auto-exigence permanente. L’individu cherche à être parfait pour ne pas être rejeté. Parce qu’il n’y arrive pas, il se rabaisse et doute encore plus de ses propres capacités à se faire accepter et aimer par les autres.

Comment surmonter la blessure de rejet ?

surmonter la blessure de rejet

Pour pouvoir s’épanouir, il faut réussir à cicatriser cette blessure, quelle qu’en soit la cause. Vous y parviendrez en suivant ces différentes étapes.

Prendre conscience de sa blessure émotionnelle

La première chose à faire est de prendre conscience de l’existence de cette blessure et de l’accepter. Parvenir à ne plus refouler ce sentiment de rejet permanent implique d’en parler à des proches ou à un thérapeute.

En déterminer l’origine

Par la suite, il faut réaliser un travail de réflexion sur soi pour comprendre l’origine de cette blessure émotionnelle. Encore une fois, mieux vaut se confier pour prendre ce recul indispensable à une réflexion productive. C’est en se posant des questions, en y répondant avec sincérité et en acceptant de revenir sur son passé que l’on peut identifier l’origine d’une blessure de rejet.

Les thérapeutes proposent plusieurs méthodes pour aider les personnes à déterminer la cause de leur blessure émotionnelle : l’analyse des rêves, l’écriture, les échanges avec les proches…

Prendre soin de son corps et de son esprit

Surmonter cette blessure passe également par l’écoute de son corps et de son esprit. Sur les plans physique et psychique, l’individu doit parvenir à se comprendre. Peu importe les techniques thérapeutiques choisies, la lumière doit être faite sur les émotions, les sentiments, les sensations et les attentes. Ainsi, vous serez en accord avec votre corps et votre esprit, enfin prêt à lever le voile sur ce que vous attendez réellement de la vie. Coachs de yoga, sophrologues, hypnothérapeutes, énergéticiens, ces professionnels de l’accompagnement aident leurs patients à mieux se comprendre et mieux se connaître. Ils offrent donc un précieux soutien aux personnes désirant surmonter une blessure émotionnelle.

Se reconstruire

Après tout ce travail sur soi, l’individu est à même d’entamer une phase de reconstruction en deux temps. La première étape consiste à se débarrasser de cette culpabilité qui pèse sur vos épaules. Vous devez intégrer l’idée que n’êtes pas responsable de cette blessure émotionnelle qui vous empêchait d’avancer jusqu’à lors. Dans un second temps, il faut retrouver confiance et estime de soi. Conscient de vos forces, l’esprit libre et serein, enfin parvenu à dépasser votre blessure de rejet, vous pourrez reprendre le cours de votre vie, construire des projets, vous fixer des objectifs et vous épanouir dans tous les domaines.

Julie Devallée

Je vous explique toutes les théories et concepts du développement personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.