Emotions & Thérapies

Qu’est-ce que la phobie d’impulsion et comment la surmonter ?

Par Julie Devallée , le 21 avril 2022 , mis à jour le 4 mai 2022
Surmonter phobie d'impulsion

Les personnes qui souffrent d’une phobie d’impulsion sont rongées par des pensées culpabilisantes. Craignant en permanence de commettre des actes répréhensibles, elles sont contraintes de gérer un trouble obsessionnel compulsif. Dans cet article, nous allons vous expliquer en détails ce qu’est une phobie d’impulsion. Ensuite, nous évoquerons les moyens de surmonter ce déséquilibre psychologique.

Comment définir la phobie d’impulsion ?

Bien qu’il se nomme phobie d’impulsion, ce déséquilibre n’est pas une phobie à proprement parler. Les experts évoquent un trouble obsessionnel compulsif, un TOC dans le langage courant. On utilise le mot phobie pour traduire cette peur intense du passage à l’acte. Mais il s’agit bien de compulsions et d’obsessions. Celles-ci se manifestent par des pensées irrationnelles : faire du mal aux autres, se faire mal, réaliser des actes interdits… Les compulsions interviennent, quant à elle, pour contrôler les émotions liées à ses images obsédantes. Elles désignent donc toutes les mesures prises par l’individu pour lutter contre ses pulsions. Dans de nombreux cas, les personnes souffrant de phobie d’impulsion ont recours à l’hyperactivité. Occupées par une multitude de projets, elles fuient leurs pensées obsédantes et tentent même de les oublier.

Un état d’esprit complexe

Une personne souffrant de phobie d’impulsion se trouve dans un état d’esprit particulièrement complexe. D’abord, elle se demande sans cesse si elle est normale. Elle a tendance à se voir comme un monstre et cherche à se rassurer auprès de son entourage. Elle aimerait se convaincre qu’elle n’est pas ce monstre qu’elle imagine. L’individu cherche également à s’assurer qu’il ne réalisera jamais ces actes qui l’obsèdent. En proie au doute en permanence, il ne peut être sûr de rien. Une personne concernée par une phobie d’impulsion n’est donc jamais sereine. En outre, le fait de s’interroger continuellement sur sa normalité ne fait que décupler son trouble obsessionnel du comportement.

Quelles sont les causes de la phobie d’impulsion ?

Ce trouble obsessionnel compulsif présente deux causes principales. La première émane des prédispositions génétiques. La seconde est liée au caractère et à la personnalité. Cette imagination exacerbée concerne souvent les individus présentant un sens analytique particulièrement développé. Ceux-ci sont également plus anxieux que la moyenne. Pour une personne qui cumule tous ces facteurs, le risque de développer une phobie d’impulsion est d’autant plus grand. Pour certains, ce trouble ne se manifeste que de temps à autre. Il peut disparaître pendant des années et revenir suite à un événement chargé en émotion.

Que révèle ce trouble sur la personnalité des individus ?

Une personne qui s’imagine faire du mal aux autres et qui développe une peur intense du passage à l’acte n’est pas un monstre. Bien au contraire, cette réaction révèle un profond désir de prendre soin des autres. Soucieux du bien-être de chacun, l’individu concerné par ce trouble obsessionnel compulsif est très respectueux et bienveillant puisqu’il vit avec la peur obsédante de faire du mal autour de lui. En outre, cette personne s’inquiète également en permanence que ses pensées fassent d’elle un monstre.

En parler et se soigner

Les pensées culpabilisantes obsédant les personnes souffrant d’une phobie d’impulsion sont si terribles qu’elles n’osent pas en parler. Honte, culpabilité et peur d’être incompris les empêchent de se confier à leurs proches ou à des thérapeutes. Or, ce dernier peut être d’une grande aide, d’autant plus s’il connaît bien ce trouble. Il accompagne notamment les personnes vers la dédramatisation, les aide à comprendre les causes du problème et à prendre du recul sur leur situation.

Si vous êtes concerné par la phobie d’impulsion, sachez que cela se soigne. Comprenez également que tout le monde a déjà nourri de telles pensées. Si vous souffrez de manière obsessionnelle, c’est parce que vous ne parvenez pas à accepter le fait que vous ayez eu d’horribles pensées. Mais c’est aussi parce que vous n’arrivez pas à vous en débarrasser. Pour sortir de ce cercle vicieux, il convient de suivre une thérapie. Ce processus commence avec l’acceptation de ces pensées. Vous devez absolument déculpabiliser et arrêter de vous juger. Vous y parviendrez avec l’aide d’un psychologue, d’un coach en développement personnel ou d’un autre thérapeute connaissant les différents aspects de ce trouble obsessionnel compulsif. Ce professionnel vous aidera à comprendre la cause de votre mal-être et vous guidera vers un apaisement de votre esprit. À l’aide de différentes techniques de relaxation, vous parviendrez à apaiser votre anxiété et à dépasser vos angoisses.

Julie Devallée

Je vous explique toutes les théories et concepts du développement personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.