Spiritualité

L’importance du Japamala sacré

 dans la méditation

Par Patrice Krysztofiak , le 8 juillet 2022 , mis à jour le 8 juillet 2022

Le japamala, ou plus communément appelé Mala, est un ensemble de (généralement) 108 perles enfilées sur un fil en boucle fermée, plus une perle supplémentaire plus grande représentant la source de la création/dieu/pouvoir universel, souvent appelée perle du gourou. Le mala est généralement porté en collier ou en bracelet, mais il est traditionnellement connu pour être utilisé pour aider à rester concentré pendant la récitation de 108 mantras divins ou de noms de divinités. Il est utilisé par les adeptes spirituels de diverses religions : Bouddhisme, christianisme, hindouisme et islam, il a été décrit par les anciens rishis (yogi, sage, personne éclairée) de l’Inde comme un moyen pratique de rester sur la trace du nombre de mantras récités.

Pourquoi 108 ?

Les raisons d’avoir 108 perles par mala sont nombreuses et discutables :

  1. le nombre représente l’univers ;
  2. il y a 12 signes du zodiaque multipliés par neuf (9) planètes ;
  3. le soleil fait 108 fois la circonférence de la terre ;
  4. 108 méridiens Qi/Chi/lignes d’énergie dans le corps ;
  5. c’est simplement le nombre nécessaire pour compléter le rituel, les intentions positives, la prière ou la pratique de la méditation.

En plus d’être utilisé à des fins rituelles, il est également considéré comme un outil sacré de protection et/ou de guérison pour le porteur du mala. Il est également utilisé pour la clarté, l’intuition, l’ancrage, l’abondance, l’amour et pour créer un effet calmant. Lorsque le mala est composé de perles de certains cristaux, éléments terrestres et/ou pierres précieuses comme l’obsidienne noire ou la tourmaline noire, la labradorite, le quartz fumé, la pierre de lave, entre autres, il a une propriété protectrice (contre les énergies négatives) pour la personne qui le porte. Veillez à faire preuve de diligence raisonnable lorsque vous choisissez le type de matériaux/pierres précieuses pour votre japamala personnel. Par exemple, mon mala est fait de lapis-lazuli et de labradorite et a été créé spécifiquement pour moi par un guérisseur énergétique/intuitif pour la protection énergétique. Par conséquent, le processus de préparation du mala avait déjà été effectué au moment où je l’ai reçu de ce guérisseur. Ce rituel/ceremonie/rite appelé Prana Pratistha transfère la force vitale dans le mala et ne doit être fait qu’une seule fois. Si votre mala n’a pas été préparé et consacré pour votre usage, voici ce que vous pouvez faire afin de “l’activer” correctement :

1. Nettoyer le Mala pour qu’il soit correctement “ensemencé”

La première chose à faire lorsque vous recevez ou fabriquez votre mala est de le nettoyer. Vous pouvez utiliser de la fumée de sauge blanche autour de lui, l’exposer à la lumière de la lune pendant une nuit (la pleine lune est la meilleure solution) ou le mettre à la lumière du soleil. Cela permet de l’accorder à vos propres énergies et de l’imprégner de vos intentions positives.

2. Bénédictions initiales de la source

Tout en tenant le mala entre les paumes en position de prière, récitez sept (7) fois “Aum rutsira mani prawa Taya Hum”, qui se traduit par “Divin, viens comme un coup de foudre sur le souffle et purifie” puis soufflez doucement l’air de votre souffle sur le mala.

mal en pierres

Une fois que votre japamala est nettoyé, il est prêt à être utilisé. Il est toutefois recommandé de commencer par chanter le mantra de votre choix sur chaque perle pendant 40 jours et, lorsque vous atteignez la grande perle, de ne pas la toucher. Lorsque vous êtes prêt à terminer votre session de chant, tenez la grande perle du gourou contre votre troisième œil pour recevoir une bénédiction de l’Univers (Source/Dieu/Tout-Puissant). Le mala est toujours efficace lors de la première utilisation, mais il sera encore plus puissant après les 40 jours consécutifs.

Lorsque vous utilisez votre mala pour chanter des mantras, tenez-le dans votre main droite. Ce côté envoie l’énergie à la Source. Commencez par poser votre pouce sur la première perle, située juste à droite de la perle guru, et chantez un mantra complet par perle en déplaçant votre pouce vers la perle suivante. Un tour de mantra complet est terminé lorsque vous atteignez la perle située à gauche de la perle du gourou. Terminez toujours votre séance par ce mudra : joignez vos mains comme si vous priiez, les doigts vers le bas, mais en laissant les annulaires vers le haut. Ce rituel final vous permet de parler silencieusement avec votre cœur et d’exprimer à l’univers vos besoins et vos demandes.

Patrice Krysztofiak

Entrepreneur en quête de sens, c'est à mon tour de vous accompagner dans votre démarche professionnelle en vous démontrant qu'avec peu de moyens mais avec un esprit positif, tout devient plus simple !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *