Emotions & Thérapies

Tout savoir sur la dysmorphophobie

Par Julie Devallée , le 9 mai 2022 , mis à jour le 9 mai 2022
dysmorphophobie définition

Les personnes souffrant de dysmorphophobie sont obsédées par un défaut imaginaire. Les pensées négatives et excessives résultant de ce phénomène entraînent toutes sortes de troubles et peuvent même aboutir à un retrait social. Dans cet article, vous allez découvrir tous les aspects de la dysmorphophobie.

Dysmorphophobie : définition

Lorsqu’un individu souffre de dysmorphophobie, il développe des pensées négatives et excessives concernant un défaut physique. Ce dernier est inexistant ou à peine perceptible, mais la personne concernée lui porte une attention démesurée. Le défaut imaginaire devient une véritable obsession et ternit considérablement l’image que l’individu a de lui. De ce trouble résulte des émotions incontrôlées, des pensées destructrices, un comportement insensé, un isolement… En bref, c’est la vie d’un point de vue général qui est impactée. Au travail, en famille ou entre amis, la dysmorphophobie devient un handicap majeur. Parmi les conséquences néfastes, on recense notamment des troubles de l’alimentation, de l’attention et parfois même de l’hygiène. Dans la plupart des cas, le défaut imaginé par la personne souffrant de dysmorphophobie se trouve au niveau du visage. Mais il arrive qu’il concerne une autre partie du corps.

complexe défaut physique

Quelles sont les causes de la dysmorphophobie ?

Ce trouble fait partie des troubles obsessionnels du comportement. En effet, l’individu développe une obsession pour un défaut qu’il perçoit de manière très exagérée. C’est pourquoi on parle de défaut imaginaire. Malheureusement, les causes ne sont pas encore clairement établies. Ce que les études révèlent, c’est que ce trouble touche particulièrement les adolescents. À cet âge, garçons et filles vivent un important bouleversement sur les plans physique et psychique. Manifestant dans de nombreux cas un manque de confiance, ils sont très sujets à ce trouble du comportement. Mais ils ne sont pas les seuls. La dysmorphophobie peut toucher n’importe qui.

Quels sont les symptômes de la dysmorphophobie ?

Voici une liste des principaux symptômes de la dysmorphophobie :

  • Une obsession pour un défaut physique peu perceptible ou inexistant
  • Une tendance à observer régulièrement et longuement ce défaut dans le miroir
  • À l’inverse, certains individus feront tout pour éviter de croiser leur reflet
  • Lorsque c’est possible, la personne cache son défaut imaginaire de manière quasi-permanente
  • Un état dépressif
  • Une angoisse permanente
  • L’isolement
  • Le recours à la chirurgie esthétique

Quels sont les risques ?

Le dysmorphophobie peut entraîner de graves conséquences. Certaines personnes finissent par s’isoler car elles ne supportent plus ce défaut qui les obsède. Elles évitent donc de se retrouver en public, ne se rendent plus à leurs activités habituelles et fuient même les contacts avec leurs proches dans les cas les plus graves. Leur moral est au plus bas si bien que des pensées suicidaires peuvent se manifester.

Il arrive que des personnes souffrant de ce trouble obsessionnel du comportement subissent des opérations de chirurgie esthétique. Certaines se privent sur tous les plans pour économiser de l’argent dans le but de recourir à ces interventions médicalisées.

Est-ce que la dysmorphophobie peut être traitée ?

Les plus à même de prendre en charge les personnes souffrant de dysmorphophobie sont les médecins psychiatres. En effet, il s’agit de venir en aide à des individus souffrant d’un trouble obsessionnel du comportement. Pour surmonter ce dernier, il faut prendre conscience de l’inexistence de ce fameux défaut qui génère l’obsession. Cette réflexion demande du temps, de la patience et l’expertise d’un thérapeute maîtrisant parfaitement ce trouble.

Julie Devallée

Je vous explique toutes les théories et concepts du développement personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *