Au quotidien

Quand la science explique les fréquences Solfeggio

Par Julie Devallée , le 6 juin 2022 , mis à jour le 6 juin 2022

Les fréquences Solfeggio, voilà un terme bien mystérieux d’autant plus si vous découvrez seulement la musique. Rassurez-vous, même les oreilles expertes ne maîtrisent pas toujours les fréquences Solfeggio. Ce sont des tonalités sonores auxquelles on prête une action sur la santé du corps et de l’esprit. Pour connaître l’origine de ces sons, il faut remonter très loin dans l’histoire. Certaines religions, parmi lesquelles le christianisme et l’indouisme, utilisaient ces tonalités sur lesquelles ils chantaient pour invoquer leur dieu.

En 1970, un médecin et chercheur, le Dr Joseph Puleao a remis en lumière les fréquences Solfeggio. Le public a donc pu les découvrir ainsi que leurs bienfaits supposés. Pour mener ses recherches, ce scientifique a exploité la réduction numérique mathématique qui lui a permis d’identifier six tonalités qui favorisent la guérison et l’équilibre corps/esprit.

Auparavant, les effets des fréquences Solfeggio le corps et l’esprit n’étaient que supposés. On pensait que les tonalités agissaient sur le conscient et le subconscient pour favoriser la guérison et redonner de la vitalité. Mais les recherches du Dr Joseph Puleao, et d’autres scientifiques qui se sont intéressés à ces phénomènes, ont permis de collecter des preuves des multiples effets bénéfiques qu’ont ces sons sur notre corps.

Les études scientifiques ont démontré les effets de la musique sur le corps et l’esprit

Petit à petit, les scientifiques ont donc établi un lien entre le style de musique écoutée et la multitude d’effets constatés sur le corps humain. À la fin des années 90, un biochimiste du nom de Glen Rein a étudié l’impact des différents types de musiques sur l’ADN de l’Homme. Contre toute attente, il a confirmé la vision des anciennes traditions spirituelles. En effet, les musiques agissent de manière distincte sur celui ou celle qui les écoute.

Pour en arriver à cette conclusion, le biochimiste a exposé des flacons du même ADN à quatre types de musiques accordées sur différentes fréquences. Il s’est ensuite appliqué à mesurer les taux d’absorption des rayons UV de l’ADN pour mettre en évidence les effets variés des sons sur ce dernier. Les musiques exploitées pour ce test étaient les suivantes : le rock, le classique, les chants grégoriens et sanskrit.

Le rock a réduit la capacité d’absorption des UV de l’ADN et l’a donc endommagé. En effet, cet effet d’absorption est une fonction garante d’un ADN sain. La musique classique a augmenté ce phénomène par petites quantités. Quant aux chants grégoriens et sanskrit, ils sont eu les plus forts effets positifs. En augmentant de 5 à 9 % l’absorption des UV de l’ADN, ces musiques ont permis au biologiste d’évoquer un effet curatif.

De cette expérience, le chercheur a conclu que les fréquences sonores agissent de manière importante sur la santé et le bien-être. Depuis cette découverte, d’autres recherches ont été menées. Elles ont notamment révélé que les fréquences Solfeggio agissent sur le mental, le psychique et l’émotionnel. Ces études ont permis à la musicothérapie d’être reconnue comme une profession de santé.

Comprendre la résonnance de Schumann pour comprendre les effets des fréquences Solfeggio

Pour comprendre ce que représentent les fameuses fréquences Solfeggio, vous devez d’abord découvrir la résonance de Schumann. Ainsi, vous allez comprendre pourquoi ce sont celles-ci et non pas d’autres tonalités qui agissent de manière positive sur le corps et l’esprit.

Au début des années 50, un physicien allemand, Winfried Otto Schumann, a étudié les résonnances électromagnétiques liant la terre et l’ionosphère. Il s’agit de la partie de l’atmosphère terrestre chargée en électricité. Après cela, Schumann  a fait une découverte sur ces ondes électromagnétiques : elles résonnaient à une basse fréquence mesurée entre 7.86 et 8 Hz. Ainsi, le compositeur et pianiste a conclu que cette fréquence correspondait au rythme cardiaque de la terre. C’est pourquoi aujourd’hui, on parle de la résonance Schumann. Ce nom rend hommage à celui qui a fait cette découverte.

Herbert Konig, le successeur de Shumann, a poussé les recherches de ce dernier. Il a notamment comparé les enregistrements EEG et les champs électromagnétiques de la terre pour en conclure que les résonances de Shumann correspondraient à différents niveaux d’activité cérébrale. Delta, thêta, alpha, bêta et gamma : voici les cinq états d’ondes cérébrales qui se produisent naturellement au quotidien. Notre cerveau passe de l’une à l’autre en fonction de nos activités.

De nombreuses recherches menées rejoignent les conclusions d’Herbert Konig. En effet, les similitudes entre l’activité cérébrale et la résonnance de Schumann sont évidentes. Parmi les autres découvertes : celle qui révèle que la basse fréquence de la résonance de Schumann offre une synchronisation pour une fonction cérébrale supérieure.

À présent, étudions la manière dont la résonance de Schumann se lie aux fréquences Solfeggio. Si celles-ci ont des effets bénéfiques sur notre corps et notre esprit, c’est parce qu’elles résonnent en harmonie avec la résonance d’environ 8 Hz mise en évidence par Shumann (cette fréquence varie régulièrement et à tendance à augmenter, mais ce sera le sujet d’un autre article). D’un point de vue technique, les fréquences dérivées démarrent à 8 Hz et remontent les octaves de l’échelle musicale jusqu’à faire vibrer la note C (Do) à une fréquence de 256 Hz. On parle d’accord scientifique dès lors que la musique s’harmonise avec cette fréquence.

À savoir, les fréquences du Solfeggio intègrent six tonalités différentes + une. Chacune présente des effets bénéfiques distincts sur le corps et l’esprit et correspondent aussi à chaque chakra.

diapasons accordés solfeggio

La fréquence 432 Hz

Celle-ci était la norme d’accordage instrumental pour de nombreux instruments anciens. Aujourd’hui, cette norme est passée à 440 Hz. En résonnant avec la fréquence à 8 Hz de Schumann, le fréquence de 432 Hz manifeste des effets apaisants et relaxants. Mais ce n’est pas tout, une étude menée en Italie révèle que la musique accordée à cette fréquence favorise le ralentissement de la fréquence cardiaque. Elle apporterait la sérénité et une sensation de bien-être. De fait, la musique à 432 Hz est parfaire pour pratiquer le yoga, la méditation et tous les exercices de relaxation. Elle peut également favoriser le sommeil.

La fréquence 528 Hz

Selon plusieurs études, cette fréquence serait également bénéfique pour le corps. Des recherches menées au Japon ont démontré son action sur le stress, et ce, après seulement quelques minutes d’écoute de musique. Une autre étude met en évidence la réduction des effets toxiques de l’éthanol, un ingrédient présent dans toutes les boissons alcoolisées. Son action énergisante fait de la musique accordée à 528 Hz le fond idéal pour se détendre et pour retrouver un esprit serein.

La fréquence 396 Hz

Avec cette musique, vous apaiserez votre anxiété, vos craintes et vos préoccupations. Vous soulagerez également les sentiments de culpabilité qui vous rongent et débloquerez certains nœuds dans votre subconscient qui vous empêchent d’aller de l’avant.

La fréquence 639 Hz

C’est la fréquence idéale pour améliorer l’humeur et rééquilibrer son état psychologique. De plus, la musique accordée à 639 Hz favoriserait les échanges entre les personnes, la compréhension et l’amour. En deux mots, cette fréquence conduit à l’harmonie. Si vous vous sentez seul et mélancolique, écouter de la musique à 639 Hz de fréquence vous fera beaucoup de bien.

La fréquence 741 Hz

On écoute de la musique accordée à 741 Hz lorsque l’on souhaite “nettoyer” son corps et son esprit. Elle aide à prendre du recul pour trouver des solutions à des problématiques diverses. La fréquence 741 Hz favorise la créativité et encourage l’intuition.

La fréquence 852 Hz

Avec cette fréquence, vous chasserez vos pensées négatives pour les remplacer par des pensées positives. Elle est parfaite pour apaiser les angoisses et les troubles dépressifs. De plus, la musique accordée à 852 Hz vous invite à communiquer avec votre conscience.

Julie Devallée

Je vous explique toutes les théories et concepts du développement personnel.

Laisser un commentaire