Devenir sophrologue : La fiche métier

Devenir sophrologue

La sophrologie fait partie des méthodes thérapeutiques offrant un complément intéressant à la médecine traditionnelle. De plus en plus prisée, cette “médecine alternative” vise la relaxation, l’équilibre énergétique et l’accès au bien-être. Vous envisagez de suivre cette voie pour votre reconversion professionnelle ? Voici quelques informations et conseils qui vous permettront d’y voir plus clair.

En quoi consiste le métier de sophrologue ?

Le sophrologue est un professionnel du bien-être. Les personnes qui le sollicitent bénéficient d’un accompagnement individualisé vers ce fameux équilibre corps/esprit. Pour vous conduire vers cette harmonie psychique et physique, le sophrologue s’appuie sur des méthodes de sophronisation. Cette thérapie vise la détente neuromusculaire profonde et une modification de l’état de conscience. Cette technique est très proche de l’hypnose.

La sophrologie n’est pas un traitement, mais une thérapie. Quant au sophrologue, ce n’est pas un médecin, mais un thérapeute réellement investi auprès de ses patients. D’un point de vue concret, que peut-il leur apporter ? Avant toute chose, un accompagnement individualisé. En effet, chaque patient présente des besoins différents. Le sophrologue peut apporter une aide précieuse pour vaincre une addiction, une phobie ou pour apaiser les effets secondaires d’un traitement médical. Il peut également aider à gérer certains maux du quotidien comme l’anxiété, le stress ou encore les troubles du sommeil. Enfin, la sophrologie peut se révéler efficace pour préparer un individu à un événement particulièrement stressant. Les étudiants font appel au sophrologue pour aborder leurs examens dans de meilleures conditions. Les sportifs de haut niveau se préparent à de grosses compétitions et les futures mamans s’appuient sur les méthodes de ce thérapeute pour être prêtes à gérer le stress et la douleur le jour J.

Quels sont les prérequis pour devenir sophrologue ?

Les formations pour devenir sophrologue sont accessibles à toutes les personnes désirant cette reconversion professionnelle. Quels que soient votre niveau d’étude, la nature de votre formation, votre milieu professionnel et votre âge, vous aurez accès à une formation spécifique vous permettant d’exercer ce métier passionnant.

Pour vous épanouir dans cette nouvelle activité, vous devez être animé par le désir de venir en aide aux autres. En effet, le sophrologue est un professionnel de l’accompagnement. Son objectif : aider les individus à accéder au bien-être. Pour y parvenir, vous devez être capable d’écouter et vous montrer tolérant. Attentif et bienveillant, ce thérapeute doit être en mesure d’installer un climat de confiance. En outre, il doit respecter une clause de confidentialité.

Quel que soit le métier que vous exercez aujourd’hui, réussir votre reconversion professionnelle impose, avant tout, d’être réellement motivé. D’autres qualités multiplieront vos chances de réussite : la curiosité, la détermination, l’ouverture d’esprit ou encore la patience.

Les formations

Le métier de sophrologue n’est pas réglementé. Il est donc tout à fait possible d’exercer cette profession sans qualification. Cependant, une maîtrise des méthodes thérapeutiques s’impose pour venir en aide aux personnes sollicitant un véritable savoir-faire.

Suivre une formation sophrologue vous permettra d’apprendre et de maîtriser les bases de la sophrologie, les techniques de relaxation, mais également d’acquérir une certaine légitimité aux yeux de vos futurs patients. À l’issue de ces heures de cours théoriques et pratiques, vous serez en mesure de mener des consultations individuelles et en groupe.

Aujourd’hui, les formations pour devenir sophrologue peuvent être suivies en ligne ou sont dispensées au sein d’écoles de sophrologie. Les programmes, la durée de la formation et les méthodes thérapeutiques enseignées varient d’un établissement à l’autre. C’est pourquoi une longue réflexion s’impose avant de faire un choix. Prenez le temps de vous renseigner quant aux objectifs de chaque formation, au programme et au type d’examen qui vous attend à la fin des cours. Gardez en tête que pour exercer le métier de sophrologue, vous devrez maîtriser de véritables techniques thérapeutiques et être en mesure d’apporter un vrai plus à vos patients.

Où peut-on exercer le métier de sophrologue ?   

À l’issue de votre formation, vous pourrez exercer votre nouvelle activité dans différents cadres. Seul ou associé avec un autre thérapeute, vous pourrez consulter dans un cabinet privé. Si vous disposez d’assez d’espace, vous pourrez proposer des séances de groupe. En tant que sophrologue, vous pouvez également accueillir vos patients chez vous ou les rencontrer à leur domicile. Ces deux alternatives sont intéressantes car elles vous dispenseront des frais liés à l’installation dans un cabinet. Cependant, il faudra considérer le coût des déplacements.

Enfin, le sophrologue peut exercer au sein d’une structure collective. Dans une entreprise, une association sportive, un centre de remise en forme ou un établissement scolaire, vous pourrez appliquer vos méthodes thérapeutiques pour apporter votre aide à des personnes sollicitant un accompagnement vers l’épanouissement personnel.